Les avantages / Les inconvénients / Les risques / Quelle technique ? / Quelle finition ?

Les avantages


Energies :
C'est avant tout une énergie très positive qui émane d'une maison en bois.
Comme dans un lieu sacré, lorsqu'on y pénètre, les voix se baissent, les sens se mettent en éveil et tout notre être s'apaise...

Les chinois incluent dans la philosophie taoïste du Yi-King, 5 éléments selon lesquels toutes choses et êtres vivants de l'univers se décomposent :
Le feu, le métal, Le bois, l'eau, et La terre.
Une maison comporte naturellement le feu (cuisine et électricité), le métal (appareillage electrique, fers dans la maçonnerie), l'eau, et bien sûr la terre dans laquelle elle est fondée.
Une maison ne comportant pas de bois est pour eux une maison déséquilibrée.
Suivant votre date de naissance, votre historique de vie, votre personne comporte un déficit ou un excédent de certains de ces 5 éléments. L'harmonie d'une personne en bonne santé résulte de l'équilibre parfait de ces 5 sources de bienfaits.
Il faut donc, toujours selon les chinois, chercher à combler ces lacunes internes par l'apport d' éléments externes rétablissant l'équilibre énergétique du corps.

Pour ma part je pense que l'on peut simplement traduire cela en disant que les personnes naturellement attirées par le bois le sont parce qu'elles y trouvent un bienfait qui leur est nécessaire.

Les français commencent tout juste à considérer ce que les asiatiques connaissent de puis des millénaires : L'énergie externe, interne et vitale, ainsi que sa gestion, de manière curative ou préventive.

En allemagne, depuis de nombreuses années, les problèmes de biologie de la construction sont pris très au sérieux, et les terrains sont couramment examinés de manière géobiologique avant même la conception des projets. Cette technique permet de localiser les désordres magnétiques pouvant affecter la santé des personnes. On s'attache ainsi à établir une carte magnétique du terrain et on sait si celui-ci est pertubé par des rivières souterraines, des croisements de la grille magnétique terrestre ou tout autre phénomène.
Je ne parle pas ici d'ésotérisme, mais bien de science, et je m'appuie sur le 1er chapitre du très célèbre ouvrage d'Enest Neufert sans cesse réédité et qui sert de bible à tous les architectes européens : Les éléments du projet de construction. (édition originale: 1936).

Placer son lit au même endroit pendant toute sa vie, vivre dans une maison mal adaptée, mal située, ou avec les mauvais matériaux, peut être tout simplement fatal à long terme et générer des maladies graves.
Il existe en france quelques sociétés spécialisées dans les études géobiologiques de terrain , qui ne sont pas spécialement onéreuses.

Pour ma part, dans une maison en bois, je suis sous le charme des odeurs, des bruits et tout simplement d'un bien-être naturel.
Je pense que lorsqu'on essaie, on ne peut que succomber, et se laisser doucement porter vers un retour aux sources et un mode de vie plus équilibré.

Les avantages de vivre dans du bois sont multiples, incomparables et inégalables par d'autres matériaux :

L'isolation thermique :
-Comme isolant thermique, les performances du bois sont exceptionnelles (12 fois plus que le béton).
Un mur en madrier massif n'a pas besoin d'isolant synthétique ou autre, à partir d'une épaisseur de 11 cm !
D'autre part, le bois possède une très faible inertie thermique, et rend une maison facile à chauffer ou à réchauffer. Les labels HPE (hautes performances énergétiques) sont ainsi facilement attribué à des constructions bois.

L'isolation acoustique :

-Au niveau acoustique, le bois à un fort pouvoir d'absorption et permet d'éviter les désagréables effets de résonance liés aux grands volumes notamment.
Il est largement utilisé par les professionnels du son, des instruments de musique au salles de concerts, en passant par les studios d'enregistrement.
Il confère au maisons une atmosphère sonore inimitable, pourvu que planchers et parois légères sont bien isolées acoustiquement.

L'hygrométrie :
Qui n'a pas connu les problèmes de condensation dans les maisons traditionnelles ? Même dans une maison très bien isolée, des moisissures apparaîssent dans les recoins ou derrière les meubles.
Dans les locaux insuffisament ventilés du salpêtre apparaît sur les murs.
Des prétendus experts vendent même de couteux et inneficaces traitements des parois contre l'humidité, alors qu'il suffit d'ouvrir la fenêtre !
Dès que vous laissez votre maison inhabité pendant quelques mois l'hiver, les matériaux se désagrègent et les murs commencent à se couvrir de moisis.
Rien de tout cela avec une maison en bois, car le bois régule naturellement l'hygrométrie des pièces. Particulièrement pour les murs en bois massifs, il régule également l'oxygène ambiant et la température.
Imaginez une maison sans humidité, qui ne génère pas d'électricité statique, de radon ou d'acariens ! En un mot: une maison saine !

La résistance mécanique :
Du fait de la relative souplesse des structures en bois et du travail propre au matériau, les bâtiments en bois ne connaissent pas les fissures, la condensation, les remontées d'humidité. Ils résistent particulièrement bien aux tassements de terrains et tremblements de terre.

Vitesse de construction :

-Une maison en bois se construit 2 à 3 fois plus vite qu'une maison classique, et vous permet de profiter ou de rentabiliser plus vite de votre investissement.

Écologie :

-Le bois est bien sûr un matériau renouvelable et écologique, bénéficiant de la norme HQE, haute Qualité Environemmentale.



Les inconvénients


Le coût :
Malgré ce que certains tentent de faire croire, construire en bois coûte cher.
Le bois est un matériau qui ne supporte pas la médiocrité, et les essences fiables sont donc précieuses et chères.
Suivant le mode constructif choisi, une plus-value est applicable par rapport à un mode constructif classique.
Cette plus value est au minimum de 10%, peut parfois dépasser 100%, et est bien sûr sans limite suivant les prestations, les modes constructifs et les essences choisies.
Préparez votre projet en vous allouant un budget conséquent et réaliste.
Il va déterminer autant que votre goût personnel, l'architecture, le mode constructif et le choix des matériaux qui composeront votre maison.
Les tarifs alléchant et les prix au mètre carré attractifs annoncés ne comprennent la plupart du temps qu'une structure, et "oublient" des postes importants.
Par ailleurs la qualité du bois, son mode de coupe et de stockage, son äge ainsi que son mode de traitement sont fondamental et conditionnent toute la vie de votre maison.

Il faut pondérer le surcoût d'une construction bois par le facteur temps : En effet, la construction étant réalisée deux à trois fois plus vite qu'en dur, les problèmes financiers liés aux intérêts courants en banque, aux transferts de logement ou à la disponibilité du bien sont amoindris.
Certains disent même que ces facteurs annulent la plus value liée au mode constructif, et met ainsi les constructions bois au niveau d'une classique.

L'entretien :
Le bois est un matériau qui, s'il est mal entretenu peut devenir relativement fragile. Selon les essences employées, il faut pour assurer sa perennité, un entretien régulier et attentif, ou au minimum des précautions faciles et élémentaires.
C'est également le cas de tous les matériaux, et une maison en bois ne nécessite à priori pas plus de travail qu'une maison classique.
Des fenêtres en chêne peuvent aisément durer un siècle. En PVC je n'en suis pas convaincu....
Vous n'êtes par ailleurs pas obligé de réaliser vous même l'entretien, et le passage de lasures ou autre produit similaire ne nécessite pas plus d'aptitudes techniques que la peinture classique.
En outre, si vous optez pour des lasures opaques ou semi-opaques, vous réduisez sensiblement la fréquence des ravalements. (7 ans pour des façades très exposées, 10 ans sinon).
Et si vraiment l'entretien vous rebute, sachez que certaines essences s'en passent fort bien.
Elles vieillissent et se patinent avec le temps, pour arborer des couleurs qui sont tellement à la mode en ce moment, que d'aucuns n'hésitent pas à construire à grands frais des maisons neuves avec du bois récupéré dans des maisons anciennes.
N'oubliez pas que si vous laissez votre bois quelques années sans entretien, vous obtiendrez le même rendu...
Le bois est à la base très robuste, et il est employé dans les pires conditions climatiques tout autour du globe, depuis que l'homme sait construire des ponts, des maisons ou des bateaux.
C'est toujours le matériau roi en montagne, dans les pays nordiques, et pour la construction navale.
Toutes les charpentes de toutes les constructions du monde sont majoritairement conçues en bois depuis des siècles et sous toutes les latitudes.

Robuste, solide et incontournable, le bois fût et est toujours le premier ami de l'homme, et aujourd'hui nous n'en finissons toujours pas de découvrir ses avantages à travers des procédés de construction sans cesse plus innovants, et des édifices toujours plus beaux.


Les risques


Le feu :

Le comportement du bois face au feu défie les idées reçues. C'est en effet un matériau possédant l'une des meilleures résistances à la combustion. Loin d'augmenter les risques d'incendie, il brûle lentement sans transmettre sa chaleur aux parties voisines et sans dégager de fumée toxique. Sa stabilité vient de ce qu'il ne se dilate pas et n'éclate pas à la chaleur (comme le font les constructions métalliques), les dangers d'effondrements immédiats sont donc nuls. A titre d'information, les portes pare-feu ou coupe-feu sont le plus souvent en bois.
De plus la réaction du bois face au feu est prévisible et planifiable. C'est parce que le bois conserve toutes ses propriétés mécaniques et portantes sans déformation à haute-température que l'on peut évacuer occupants et matériel en toute sécurité.

Les vernis et les peintures intumescentes, les revêtements minéraux (plâtre) ou combustibles (panneaux en bois), ainsi que l'ignifugation constituent des boucliers thermiques et favorisent de ce fait la réaction et/ou la résistance au feu. La construction bois répond donc aux exigences les plus sévères en matière de sécurité, et les assureurs n'appliquent pas de majoration sur les maisons bois que l'on construit ou que l'on habite.
(source travaux.com)

Les parasites :

Insectes et champignons sont les pires, voire les seuls ennemis du bois.
Les termites sont partout. Tous les départements français sont touchés, et probablement tous les pays du monde.
Sachez cependant:
-Que les termites comme la plupart des parasites, agissant comme nettoyeurs naturels, et s'attaquent en priorité à du bois mort, avec un certain taux d'humidité.
-Que JAMAIS une maison ne s'est écroulée en France du fait de l'action des termites.
-Qu'aujourd'hui on peut construire une maison en bois même dans un terrain infesté de termites sans jamais que celle-ci n'attaque la maison, en appliquant un certain nombre de principes et de précautions simples.
-Qu' hélas les termites ne sont pas les seuls insectes dangereux pour le bois.
-Que la plupart des édifices existants, qu'ils soient majoritairement conçu en bois ou non, sont ou ont été attaqués par des parasites qui agissent la plupart du temps ponctuellement. (sur des parties gorgés d'humidité notamment).
-Que tous ces insectes sont détectables et exterminables, quel que soit le degré d'invasion.
-Bien qu'il existe des centaines d'espèces de mousses et de champignons différents, ils sont également vulnérables et ne remettent pas en cause la perennité des édifices.

Je ne saurai trop vous conseiller l'excellent numéro de 60 millions de consommateurs consacré au sujet, et qui vous donnera un éclairage exhaustif et impartial sur le sujet. (n° 369 de juillet 2003, également consultable en ligne).

Sous toutes les latitudes, de la cité interdite en Chine aux alpes suisses, les constructions en bois traversent les siècles gaillardement pour peu qu'elles soient entretenues un minimum.

L'engouement croissant des maisons en bois, largement répercuté par les médias reflète un réel besoin, une réelle passion que je comprends et que je partage, car je la vis quotidiennement.
Si vous êtes arrivé au bout de ce paragraphe, c'est que vous partagez aussi certainement cette attirance pour le plus noble, le plus naturel et le plus ancien des matériaux de construction.
J'ai pour ma part vécu mon enfance dans un chalet dans les Alpes, et les souvenirs que j'y puise sont impérissables.



QUELLE TECHNIQUE ?


-Le bois est un matériau permettant une grande souplesse d'utilisation et une infinie variété de mise en oeuvre.
Cela permet une grande liberté de conception architecturale, avec autant de styles que l'on peut en imaginer.
Outre les styles, on peut déterminer 4 grandes familles de techniques, qui ont chacunes leurs avantages et leurs inconvénients.

I Le bois Massif :
-Historiquement, la première technique utilisée pour se protéger du froid, aussi bien dans le grand Nord que dans les alpes, fût celle des madriers massifs empilés, qu'ils soient de section carrée ou ronde.
C'est la technique des trappeurs et montagnards qui construisaient (et construisent encore) leur maison en empilant des troncs, transformés ou brut.
Ils étanchaient les murs avec du goudron, de la mélasse ou encore de la résine.
Aujourd'hui cette technique offre de nombreux avantages et est en pleine mutation pour s'adapter à des paysages différents de ceux qui l'ont vu naître.
C'est la maison en bois par excellence, car elle comporte des murs entièrement en bois, et si son coût est longtemps resté prohibitif, elle est en pleine démocratisation aujourd'hui.

-Cela est dû essentiellement à un processus de fabrication et de mise en oeuvre de plus en plus sophistiqué et "civilisé", qui à l'avantage également de gommer la rusticité de ses origines.
C'est la seule technique à utiliser 100% de bois dans les murs porteurs.
A partir d'une épaisseur de 11cm (pour un climat de plaine), le bois devient naturellement isolant, et peut se passer de matières supplémentaires.
C'est certainement la manière la plus noble et la plus charmante de construire sa maison en bois.
En effet, le bois joue alors pleinement le rôle de régulateur hygrométrique et thermique entre l'extérieur et l'intérieur.
Vous êtes dans une maison 100% bois, où les murs sont pleins et solides, avec tous le charme et les effets bénéfiques que l'on peut ressentir.
-Le loup peut se gonfler et souffler, il n'abattra jamais une maison en bois massif...
C'est une de mes techniques préférée.
C'est certainement aussi la plus compliquée en terme de conception, car elle induit beaucoup de contraintes techniques à prendre en compte dès les premiers coups de crayons.

-Les tarifs :
C'est une technique coûteuse, car elle utilise un cubage important de bois, et parce que les règles de mise en oeuvre et de fabrication sont très rigoureuses. La qualité a évidemment un prix, et comptez sur un budget minimum de 1600€/ m2 SHON pour construire une maison.
Si vous désirez inclure un séjour cathédrâle, beaucoup de vitrages ou des prestations de luxe, votre budget devra augmenter sensiblement.
La maison ainsi réalisée sera hors du commun, et loin des standards que l'on peut voir ici ou là, ce qui à mon avis justifie l'investissement.


II L'ossature bois :
C'est la technique la plus en vogue actuellement car elle combine un coût relativement peu élevé, une facilité de mise en oeuvre, une grande liberté architecturale et de multiples possibilité d'aspects et de styles.
Historiquement, c'est la technique des pionniers de l'ouest américain, qui permettait de construire rapidement des villes entières.
Attention cependant, car beaucoup d'entreprises et de fournisseurs sont présents sur ce marché, et proposent tout et n'importe quoi.
Pour moi, la meilleure façon de construire un projet en ossature, est, comme n'importe quel projet architectural, de le concevoir d'abord de manière extrêmement rigoureuse, en prenant en compte TOUS les paramètres (architecturaux, techniques, budgétaires, ensoleillement, vocation de la maison,etc...).


III Le sytème poteau poutre :
Bien que d'apparence très novateur, c'est un sytème constructif aussi bien utilisé dans les fermes françaises du 17eme siècle qu'en Asie dans les maisons familiales et claniques depuis des millénaires.
C'est un procédé qui permet avant tout de grandes audaces architecturales.
Suivant les essences utilisées, on peut obtenir une infinité de styles, et en utilisant le lamellé-collé, on peut envisager des portées sans poteaux allant jusqu'à....120 mètres, et qui plus est avec des formes éventuellement courbes !
Nul doute que ce système est à privilégier pour des édifices publics, ou pour des maisons privées de style très contemporain ou futuriste.
Attention cependant au budget, qui peut rapidement atteindre des sommets.
En effet, pour mettre en oeuvre ce système, il faut soit des essences naturelles d'excellente qualité, soit des procédés lamellé ou autres qui coûtent cher.
Le remplissage entre les poteaux doit aussi être pris en compte.
Qu'il s'agisse de grand panneaux vitrés ou de murs auto-portants en quelques matières que ce soit, l'implication budgétaire est importante.

IV Le bardage :
C'est le système le moins coûteux, et est presque une "imitation" d'une véritable construction bois.
Il s'agit de recouvrir d'une paroi de clins (planchettes de bois, recouvrantes ou non), un mur, qui peut être synthétique ou en maçonnerie.
Je le recommande plus particulièrement pour des "relookages" de maisons existantes, aux budgets les plus serrés, et en parement d'architectures audacieuses .
Attention aux essences choisies, et bien s'assurer d'un traitement antifongique et antiparasite le cas échéant.
Ne pas oublier de traiter le mur sous jacent avec un procédé étanche, le clin seul ne pouvant garantir une bonne étanchéité.
A un coût à peine supérieur à celui d'un ravalement classique, vous avez un rendu et une atmosphère qui valorise et bonifie votre maison.


QUELLE FINITION ?


Brut, lasuré transparent, incolore ou teinté, lasuré opaque ou semi-opaque, d'aspect brûlé ou patiné, vieux bois, cerusé.... Là aussi les variantes d'aspect et de couleurs pour votre maison sont infinies...
Si vous souhaitez laisser votre maison brute, mieux vaux choisir une essence qui vieillira sans besoin de protection.
La plupart prennent un aspect gris argenté, qui peut séduire ou déplaire...
Tout est affaire de goût, de style, de budget, mais aussi de règlements administratifs.
Le mieux est de faire plusieurs essais, en phase de conception, grâce aux outils informatiques performants dont je dispose, mais aussi lors des finitions, en concertation avec le peintre.
Il vaut mieux ainsi éviter toute solution prépeinte en usine, qui, outre le risque d'être endommagée au montage, présente l'inconvénient de ne pas pouvoir être modifiée si le résultat n'est pas satisfaisant.


Pour aller plus loin à propos de la construction bois et votre éventuel projet, vous pouvez visiter mon site commercial:

http://www.architecte-du-bois.com


Tous droits réservés. Reproduction interdite.
Copyright 2004-2005 Eric Peloy, Architecte dplg.

126 av. Foch 78300 Poissy . France
Marques et Modèles protégés.

Gallerie de photos à titre illustratif:
Maison en Normandie
Chevronnage à rupture de pente
Maison à Hawaï
Le bois massif a des propriétés
isolantes inégalables.
Cette pièce est restée fermée pendant
des décennies, et cumule des
désordres provenant de la condensation
et d'infiltrations...
Des murs en bois sont protégés
de l'humidité naturellement.
A partir de la réalisation des fondations,
quelques semaines suffisent pour
Ítre hors d'eau et hors d'air.
Ici 3 semaines d'avancement...
Au États-Unis, ces maisons en bois
construites directement sur la plage
bravent les terribles tempÍtes
de l'océan pacifique...
Des granges laissées sans entretien
résistent des siècles dans le
rude climat des Alpes suisses.
L'escalier en pierre de cette maison clanique
séculaire du Nord-Vietnam, viellit
au même rythme que le bois de fer laissé brut
dont est construit la maison...
En Australie, les termitières peuvent
atteindre 5 m de haut...
Notez cependant l'exubérance
de la forêt alentour...
Des fourmis rouges attaquent une termitière.
Les fourmis sont les ennemies mortelles
des termites. Si elles sont présentes sur
votre terrain, il y a de fortes chances que
les termites soient absentes...
Simplicité de mise en oeuvre
et beauté du bois massif.
Un détail de ma première réalisation en massif...
L'ossature-bois de la maison est montée
très rapidement et offre de
multiples possibilités de remplissage
et parement en intÈrieur et extérieur...
Le système poteau-poutre est très utilisé
en Asie. Ici au Viet-Nam, à l'intérieur d'une
maison traditionnelle ancienne...
Bardage apposé sur
un chalet très moderne en béton,
qui grâce à ses lignes et au choix des matériaux
s'intègre parfaitement au site montagnard...
Un choix judicieux de lasures permet
d'intégrer parfaitement une maison en bois
dans un paysage péri-urbain très classique...